Reprise d’un restaurant

Par Guides-restaurants.fr


Reprendre un restaurant s’apparente souvent à la création d’un restaurant. En effet, on parle de reprise de restaurant car dans la plupart des cas le repreneur achète au vendeur son fond de commerce qui est plus ou moins équivalent au dernier chiffre d’affaire annuel. Or dans les faits, reprise de restaurant signifie changement de nom de restaurant, nouvelle structure juridique, nouveau concept, nouvelle cuisine, changement de décoration, changement de personnel, etc. On voit par exemple des petites cantines orientales se transformer en bars à vins tendance ou des anciens restaurants branchés changés en bistrots traditionnels, etc.

A la base d’une reprise de restaurant il y a un créateur d’entreprise, avec une idée, un concept, une volonté. Comme tout projet d’entreprise, cela doit se traduire par un business plan bien ficelé et validé, permettant de s’assurer que le projet a un sens et est viable financièrement. Car le meilleur concept de restaurant ou le chef le plus doué, s’il n’a pas une structure financière adaptée, risque de mettre dans les premiers mois les clés sous la porte. Voici les différentes étapes :

1 – L’idée
2 – Le projet personnel
3 – L’étude de marché
4 – Les prévisions financières
5 – Trouver des financements
6 – Les aides
7 – Choisir un statut juridique
8 – Les formalités de création
9 – Installer l’entreprise
10 – Les premiers mois d’activité

Mais, comme pour tout projet d’entreprise, un business plan, aussi utile soit il, reste des projections, souvent éloignées de la réalité qu’il est bien difficile de prévoir : quelle sera la réaction des clients ? est ce que le personnel est à la hauteur ? est ce que les fonds propres sont suffisants ? est ce que la cuisine plait ? est ce que la carte et les formules proposées fonctionnent bien, etc.

Egalement, la reprise d’un restaurant c’est le projet d’une personne, qui croit au projet, va y mettre toute son énergie et tout son cœur. Le patron va prendre des risques financiers, va s’impliquer au-delà de raison. La première année notamment, il y a beaucoup de travail à fournir, tous les jours on se remet en question, ce qui se traduit par une bonne dose de stress et des nuits pas forcément sereines. Mais c’est ce qui donne toute l’excitation et être son propre patron procure beaucoup de fierté et un sentiment de liberté qui n’a pas de prix.

Plus d’infos sur le site de Neoengineering

restaurant groupe paris

Nouveaux restaurants

  • capitaine-fracasse-01Le Capitaine Fracasse

    Le Capitaine Fracasse, le meilleur rapport qualité / prix pour un dîner envoutant sur la Seine

  • restaurant-vraymonde-buddha-bar-hotel-13La Terrasse du Vraymonde

    Notre critique de la terrasse du Vraymonde, restaurant du Buddha Bar Hotel, par une belle nuit d’été….

  • restaurant-le-standard-01Le Standard

    Le Standard est un nouveau restaurant qui surprend par son volume et sa décoration très luxueuse. Situé au niveau du [...]

  • pdg-restaurant-photos-04PDG Rive Gauche

    Le PDG rive gauche mérite-t-il d’être défini comme l’institution de la gastronomie américaine ? On découvre le PDG rive gauche, [...]

  • bBs01o9Cdx4b-2-1YkSnjnr_cEKR9Ad6BOSmcH9AjDQLe Blue Elephant : Un vrai thailandais à Paris ?

    Un menu Royal au Blue Elephant. Enfin, presque…

  • IMG_1085-1024x768Le Chateaubriand : faut-il y aller ?

    Le Chateaubriand, célèbre restaurant branché du 11e arrondissement, mérite-t-il sa place dans le top 10 des meilleures tables au monde ?

Voir tous les restaurants