Le palmarès du Guide Lebey 2012

Le guide Lebey 2012 est sorti, découvrez le palmarès des meilleures tables dans un article complet.

Par sarah
restaurant-sola


Alfred

Ambiance table d’ôte dans cette brasserie parisienne. Aux fourneaux, William Abitbol, un ex-homme politique reconverti en chef cuisinier de talent. Bon accueil, décor Belle Epoque. A la carte : Barigoule de poivrades, tronçon de cabillaud et son chou croquant, figues pochées à la verveine. Addition : environ 50 euros par personne

52 Rue de Richelieu  75001, 01 42 97 54 40. Fermé le samedi et le dimanche

Chez Jenny

Un restaurant aux spécialités Alsaciennes, avec ses marqueteries Spindler, ses moulures et ses fresques. La choucroute est au top, jarret de porc caramélisé au miel très gourmand, Flammenküche généreuse.

39 Boulevard Temple  75003, 01 44 54 39 00. Ouvert tous les jours, toute l’année.

Mon Vieil Ami

Aux fourneaux de cette brasserie à la cuisine traditionnelle, Antoine Westermann, l’un des chefs les plus titrés de France.  Les tables sont très serrées, mais l’endroit et la cuisine vaut le déplacement. Menu entrée, plat et dessert à 43 euros : Pâté en croûte Mon Vieil Ami, céleri façon rémoulade, risotto aux champignons de saison, fricassé de cuisse de poulet fermier, baba au rhum chantilly vanillé.

69 Rue Saint-Louis en l’Île, 75004, 01 40 46 01 35. Fermé le lundi et le mardi.

restaurant groupe paris

Sola

C’est un japonais pas comme les autres, très traditionnel : chez Sola, on mange assis sur des tatamis aux tables basses pour glisser ses jambes durant le repas. Aux fourneaux, un jeune chef talentueux passé par les cuisines de l’Astrance. Les saveurs sont exotiques, les desserts surprenants. Le soir, menu surprise à 55 euros : Velouté froid de fenouil et pamplemousse en amuse-bouche, côte de porc noir de Bigorre cuite sur la peau, sorbet de fromage blanc, meringue au thé et gelée d’orange.

12 Rue de l’Hôtel Colbert  75005, 01 43 29 59 04. Fermé le dimanche et le lundi.

Le Pantruche

Ouvert par un chef passé par le Bristol et Christian Constant, le Pantruche est un bistrot traditionnel qui n’a rien à envier à ses aînés. A la carte, une cuisine traditionnelle sans grande surprise mais vraiment excellents. Au dîner, menu à 32 euros avec entrée, plat et dessert : Onglet de bœuf Black Angus, pommes malaires et échalote confite, noix de saint-jacques, mousseline de patates douces et chips de vitelottes, petit gâteau au chocolat, noisettes, amandes et sa glace vanille.

3 Rue Victor Massé  75009, 01 48 78 55 60. Fermé le samedi et le dimanche.

Le Chardenoux

Joli décor datant du XIXe siècle pour ce bistrot repris il y a trois ans par le chef star Cyril Lignac. Aux fourneaux, l’un de ses meilleurs cuisiniers qui concocte des plats aux appellations simples et au goût réussi. A tester, le repas du midi avec une formule à 25 euros tout compris. Service et accueil d’une gentillesse rarement vue. A la carte : Pâté en croûte traditionnel, côte de cochon, pain perdu aux cerises.

1 Rue Jules Vallès  75011, 01 43 71 49 52. Ouvert tous les jours.

L’Astrance

On vient à l’Astrance pour une expérience culinaire et gastronomique. Ici, la cuisine est en perpétuelle évolution, exécutée par les mains de maître de Christophe Rohat et Pascal Barbot.  C’est bien plus cher qu’un restaurant traditionnel, mais ça vaut le coup. Menu à 70 euros au déjeuner, 120 euros au dîner. A la carte : Brioche tiède au beurre romarin et citron, cochon de lait caramélisé, morilles au vin jaune, parmesan fondu et ail des ours. Sorbet à l’ananas et à la coriandre, streusel noix de coco et ses fruits frais.

4 Rue Beethoven  75016, 01 40 50 84 40. Fermé samedi, dimanche et lundi.

Mama Shelter

Le décor by Philippe Starck et la carte pensée par Alain Senderens ont fait de cet endroit le restaurant le plus tendance du 20e arrondissement. Les plats sont intelligents et raffinés, les prix raisonnables. C’est simple, bon, à l’image des œufs mimosa, cheese-burger de Monsieur Senderens ou encore vacherin déstructuré, vanille, fraises et merigue.

109 Rue de Bagnolet  75020, 01 43 48 48 48. Ouvert tous les jours

restaurant groupe paris

Le Pré Catelan

Bienvenue au cœur du Bois de Boulogne. Au milieu de la végétation luxuriante, un pavillon datant du XIXe siècle dans lequel le chef Frédéric Anon exécute avec finesse une cuisine pleine de générosité. Menu à 95 euros au déjeuner, 190 euros au dîner. Foie-Gras de canard poêlé avec lentilles en terrine, langoustine en raviolis, beignets, fromage, paris-brest.

Route de Suresnes, 75016, 01 44 14 41 14. Fermé le dimanche et le lundi.

Toyo

Ancien cuisinier personnel de Kenzo, Toyomitzu Nakayama a choisi de s’émanciper du couturier pour ouvrir un joli petit restaurant japonisant au cœur du 6e arrondissement. Chaque soir, un menu composé de 6 plats et mini-portions est servi pour 69 euros. Assiettes délicates et originales, service de qualité. A la carte : encornets et champignons de saison poêlés, magret de canard, pommes et radis vert. Salade de sèche poêlée, soufflé au cream-cheese et mandarine impériale.

17 Rue Jules Chaplain  75006, 01 43 54 28 03. Fermé le dimanche et le lundi midi.

restaurant groupe paris

Ces articles devraient vous intéresser

Voir tous les articles

Nouveaux restaurants

  • capitaine-fracasse-01Le Capitaine Fracasse

    Le Capitaine Fracasse, le meilleur rapport qualité / prix pour un dîner envoutant sur la Seine

  • restaurant-vraymonde-buddha-bar-hotel-13La Terrasse du Vraymonde

    Notre critique de la terrasse du Vraymonde, restaurant du Buddha Bar Hotel, par une belle nuit d’été….

  • restaurant-le-standard-01Le Standard

    Le Standard est un nouveau restaurant qui surprend par son volume et sa décoration très luxueuse. Situé au niveau du [...]

  • pdg-restaurant-photos-04PDG Rive Gauche

    Le PDG rive gauche mérite-t-il d’être défini comme l’institution de la gastronomie américaine ? On découvre le PDG rive gauche, [...]

  • bBs01o9Cdx4b-2-1YkSnjnr_cEKR9Ad6BOSmcH9AjDQLe Blue Elephant : Un vrai thailandais à Paris ?

    Un menu Royal au Blue Elephant. Enfin, presque…

  • IMG_1085-1024x768Le Chateaubriand : faut-il y aller ?

    Le Chateaubriand, célèbre restaurant branché du 11e arrondissement, mérite-t-il sa place dans le top 10 des meilleures tables au monde ?

Voir tous les restaurants